La Ville de Bangui

banguilacoquette 27/02/2019 Aucun commentaire

La Ville de Bangui

La petite histoire de la ville de BANGUI.

Le poste de Bangui a été créé par M. Dolizi le 26 juin 1889 dans la colonie française du Haut Oubangui, sur le rocher de l’artillerie. Aujourd’hui, celui-ci tend à se développer et entame une véritable expansion. Ce poste est dominé par les falaises du Bas Oubangui et de nombreuses constructions se sont développées sur les granulites. La ville se situe sur la rive droite de l’Oubangui, en face de la ville congolaise de Zongo.

Bangui est devenue la capitale et la plus grande ville de la République Centrafricaine.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by 50 MilliMeter by Y.S (@50.milli) on

Mais tout d’abord un petit voyage dans le passé:

En 1906, une grande plaine a été découverte près des villages autochtones. Celle-ci va permettre à la ville de Bangui, située en République Centrafricaine, de s’étendre et de poursuivre son expansion. Quelques années plus tard, Bangui devient une commune et est dirigée par un maire français.

C’est une commune autonome qui n’appartient à aucune préfecture ni préfecture économique.


[rainmaker_form id=”1393″]


– L’architecte Fanny Jolly:

À la fin de l’année 1912, l’architecte Fanny Jolly livre le premier plan d’urbanisation de la ville de Bangui. Aujourd’hui, ce plan est encore visible entre le port, les rapides, le Palais Présidentiel et la rivière Oubangui. C’est autour de ce noyau que Bangui va s’étendre.

En 1945, la commune connaît un développement fulgurant. Sa superficie passe de 640 à 2500 hectares. Après l’adoption du plan d’urbanisme de Mlle Jolly, de nombreux logements salubres se créent à Bangui. En 1950, la commune voit apparaître de nouveaux bâtiments : La cité Véret, plusieurs immeubles pour les européens et la cité des évolués, en face de l’Hôpital Général de Bangui.

– Une urbanisation fulgurante:

Aujourd’hui plus que jamais, de nombreux bureaux coloniaux français et magasins fleurissent au pied du rocher. Le centre-ville de Bangui se développe de manière rapide, de nombreuses écoles et maisons de commerce voient le jour, suivies de près par des villages autochtones.

Côté centre-ville, on assiste à une véritable urbanisation. De nombreux bâtiments tels que l’hôtel de ville, le Palais de Justice ou encore la chambre de commerce apparaissent. Le Trésor, la cité ASECNA, la Poste et l’Assemblée Territoriale voient également le jour.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Banguilacoquette.com (@bglacoquette) on

Des établissements scolaires sont érigés, comme le collège Émile Gentil (renommé plus tard Lycée Barthélemy Boganda), le lycée technique, et le lycée Marie Jeanne Caron. Plusieurs universités et établissements supérieurs sont érigés à partir de 1969.

Les maisons de commerce:

Plusieurs maisons de commerces sont également créées : GOUVEA et MOURA, la SCKN (Société Commerciale du KOUILLU NIARI), et PRINTANIA (renommée Bamag) ;

Les villages autochtones:

Cette urbanisation croissante s’accompagne de la création de plusieurs villages autochtones. Un village Banda, un village Indasso, un village Yakoma et plusieurs autres villages apparaissent à Bangui.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by 50 MilliMeter by Y.S (@50.milli) on

 

Ainsi, la commune de Bangui s’est progressivement étendue dans la plaine découverte. La rivière Oubangui marque une frontière naturelle entre la République Centrafricaine et la République démocratique du Congo.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by 50 MilliMeter by Y.S (@50.milli) on


Une annonce à Publier? Quelques cliques et votre annonce est en ligne! C’est GRATUIT!